Cette Afrique qui me révulse…

Il a quelques années, entre 2004 et 2006, j’avais été outrée de voir un certain général ivoirien exhiber devant des caméras de journalistes français, ce qui selon lui sûrement, représentait de vrais signes extérieurs de réussite…
Une certaine révolte montait en moi au fur et à mesure que le documentaire défilait sous mes yeux… Pauvre Afrique, m’étais-je dit, voilà à quoi tu es réduite…

Les années ont passé, et le général a fini par déchanté… Soupir… Étions-nous obligés d’en arriver là pour comprendre???

Comprendre…. Avons-nous bien compris? Je me pose des questions… Plus nous avançons, plus les incertitudes s’élargissent…

Comprendre… Notre passé, si présent, est-il aussi difficile à cerner?
Et pourtant…les mêmes recettes ont beaucoup de chances de faire les mêmes plats.
Il y a cependant des exceptions: parfois, le cuisinier amateur arrive à surpasser le chef et avoir meilleur étoile que lui. Il y a des cas aussi où le manque de finesse, réduit tout à néant… Un soufflé raté, et un de plus! Le sacrilège!

Où en sommes-nous? Je ne sais pas. Du moins pour une fois, je veux faire semblant de ne pas savoir… Soupir…. Cette Afrique me révulse….

Il n’y a pas longtemps, j’ai vu un reportage, sur un autre général (façon de parler…).
J’en ai eu la gerbe! J’ai secoué la tête en me disant une fois encore: cette Afrique me révulse…

Qu’est-ce nous n’arrivons pas à comprendre???

Deux détails m’ont sacrément offusquée dans ce documentaire:

– Notre propension d’africains à critiquer les voisins, mais à être les premiers à sauter comme des rapaces sur toutes les occasions de faire pire qu’eux quand la providence nous fait passer de leur côté…
A mon avis, qui hésite pour une fois à se faire humble, nous devrions avoir la bienséance de faire profil bas et nous cacher un peu, quand nous voulons surpasser les niaiseries de ceux qui nous faisaient honte!!!

Ah que cette Afrique, qu’on refuse tous de voir, me révulse!!!
Honte! Mais à qui? Honte à nous-mêmes, acteurs émérites de nos propres conneries…
Entretemps, les autres nous regardent et sourient… Quels autres? Bah nos chers anciens colons, qui devraient avoir raison de penser que nous les préférons à nous-mêmes…et ce, même quand nous nous évertuons à vocifer le contraire…

– Voilà qu’on en arrive au deuxième détail.
Pour nous, pitoyables africains (pas la peine de me contredire sur la suite), être bien vu par l’ancien colon, est comparable à une bénédiction divine… Nous aimons avoir des amis de chez eux, prendre des photos avec eux pour valider nos rapports, être filmés et/ou interviewés, en mode bling-bling, par eux… Remarquez, ça en jette plus de passer sur une de leurs chaînes de télé, que de ne figurer que dans les minables reportages de nos diffuseurs locaux…

Je ne comprends toujours pas la facilité que nos héros, nationalement africains, ont à donner la voix, tout sourire, devant les caméras étrangères, alors qu’un journaliste local peine à avoir ne serait-ce qu’une audience avec eux…
Bon admettons, nous sommes tellement sorciers entre nous, que nous préférons nous livrer à ceux qui ne sont pas nos frères, et qui sont nos amis au gré de leurs intérêts…
Or, il est difficile de venir voler chez quelqu’un qui ne nous a jamais ouvert les portes de sa maison. A contrario, celui qui a le plan en tête…enfin je dis ça, je ne dis rien…

Aujourd’hui, plus qu’un autre jour, j’ai le cœur serré, tant mon Afrique et ses incohérences me révoltent…

Comprendre…Comprendre… Comprendre…
Apprendre du passé pour ne pas répéter les mêmes erreurs…

Si seulement Afrique savait… Pas besoin d’être devin pourtant!

Afrique mon Afrique, I love you, but be careful…

6 réflexions sur « Cette Afrique qui me révulse… »

    • Merci Steph… Si seulement ces mots pouvaient conscientiser avant que maux ne se (re)fassent…
      Mais bon l’afrique est quand même forte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.