Du Domaine Des Murmures

Du Domaine des murmures est un roman écrit par Carole Martinez.

J’ai eu la chance de le recevoir le 19 mai dernier, au moment du « Book Blind Date », à l’occasion de la seconde édition de la rencontre littéraire LIVRESQUE.

Du domaine des Murmures

L’histoire:

En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire « oui »: elle veut faire respecter son vœu de s’offrir à Dieu, contre la décision de son père, le châtelain régnant sur le domaine des Murmures. La jeune femme est emmurée dans une cellule attenante à la chapelle du château, avec pour seule ouverture sur le monde une fenestrelle pourvue de barreaux. Mais elle ne se doute pas de ce qui es entré avec elle dans sa tombe…

Loin de gagner la solitude à laquelle elle aspirait, Esclarmonde se retrouve au carrefour des vivants et des morts. Depuis son réduit, elle soufflera sa volonté sur le fief de son père et ce souffle l’entrainera jusqu’en terre sainte.

En général, je n’aime pas me jeter sur les livres qui ont « la facilité » de recevoir des prix, raison pour laquelle j’ai pris mon temps avant de sérieusement me pencher sur ce roman. Je n’ai malheureusement pas encore terminé ma lecture, mais j’avoue avoir été emportée dès les premières lignes, par la poésie qui se dégage des mots de Carole Martinez. Du coup, je suis certaine que la suite ne me décevra pas.

Un passage qui m’a interpellée en tout début (page 20):

Mais de mon désir, nul se souciait.

Qui se serait égaré à questionner une jeune femme, fût-elle princesse, sur son vouloir?

Paroles de femme n’étaient alors que babillages. Désirs de femme, dangereux caprices à balayer d’un mot, d’un coup de verge.

 

Les temps ont-ils vraiment changés??

Autre citation prise au hasard page 166:

Alors, pour que le temps passât plus vite, j’ai joué avec ces pécheurs inconnus, j’ai trituré des âmes et, à défaut de croire en Dieu, j’ai commencé à croire en moi, en la force de ma parole dont je voyais chaque jour croître l’incroyable pouvoir et je me suis servie de ma position comme jamais je n’aurais songé à en user auparavant…

 

Du domaine des Murmures un roman que je recommande…

 

2 réflexions au sujet de « Du Domaine Des Murmures »

  1. J’ai longtemps bute sur les premieres pages de l’oeuvre avant de m’y engouffrer petit a petit jusqu’a la fin. Un pur delice. La poesie avec laquelle l’auteur nous conduit tout au long de l’histoire est remarquable. Voir de quoi une femme peut etre capable pour l’etre qu’elle a porte puis tenu et allaiter m’a permis de reflechir sur ce que je serais capable de faire pour mon fils… Creuser jusqu’a trouver les limites que mon cerveau, ma conscience, ma morale… impose…

    J’ai aime lire ce livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.