La vieille valise…

Bien sûr qu’elle avait fière allure lors de nos premières étreintes.
De son cuir authentique, de sa teinte chocolat, je m’étais entichée, à la vie, à mes rêves!

Pourtant, cela faisait belle lurette que nous n’avions pas eu de tête à tête.
Mais de près ou de loin, je lui ai toujours su être fidèle…La vieille valise!

La Vieille valise Famchocolat 1pgDans son sein, des trésors de lectures m’ont invitée à découvrir des mondes nouveaux.
Rapports fusionnels avec les mots, pacte avec l’imaginaire…

Jamais je ne l’avais vu porter des habits. Sur le sujet il semblait qu’elle eût pris son parti.
Elle se nourrissait de pages et d’images, préférant ainsi avoir sa propre ligne…La vieille valise!

Bien sûr qu’au fil du temps, elle a subi maints va-et-vient, trimbalée d’armoires en placards en gardant toujours sa dignité.
Mais jamais, Ô grand jamais elle ne souffrit de solitude, solitaire volontaire, les livres sa raison d’exister.

Aujourd’hui, j’ai pris de ses nouvelles, et à mon grand plaisir j’ai pu constater que de vieille elle n’avait que la carapace.
Elle a vite fait de me projeter dans les souvenirs de ma jeunesse, du temps où je lisais « Sisyphe » sans vraiment tout comprendre du mythe; où je plaignais le « Jeune Werther » sans savoir que des souffrances, la vie m’en ferait supporter; où après que l’autre l’ait écrit, moi j’hésitais à lire « Paludes »…

La vieille valise et moi, enfance et adolescence, éveil avant tout.

J’ai souri intérieurement, lorsque de la bouche de ma mère j’appris qu’au commencement elle porta mes premiers vêtements, valise vieille du jour de ma naissance…mon trousseau y était et je comprends enfin pourquoi.
Nous y avions liés nos destins, même si je parais désormais 10 fois plus jeune qu’elle…MA VIEILLE VALISE.

image

2 réflexions au sujet de « La vieille valise… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *