RAMBO DE GARANGO…

De Garango à Bobo-dioulasso
Sawadogo faillit échouer à Abobo
Mais il posa bagage à Yopougon tout ça pour les beaux yeux d’une pehi go
Il ne savait pas que très vite elle lui tournerait le dos
La go ne faisait rien avec quiconque n’était pas groto

Il aimait les films avec beaucoup de héros
Connaissait toutes les répliques des westerns et leurs gringos
Des actions américaines surtout les prouesses de Rambo
Tellement enjaillé de lui qu’il décida de porter son pseudo

A son tour Sawadogo devint Rambo
Avec son nunchaku il pouvait mettre tous les vauriens K.O.
Rambo le gardien le plus choco
Dont le français du Faso jouait parfois à fautes de mots
Et pas besoin de preciser que ça nous faisait rire à gogo

Dans son travail fallait reconnaître que c’était un vrai pro
Rambo la star celui qui aimait les choukouyas chauds
Ensemble on a partagé beaucoup de plats d’alloco de pains bro mais jamais de dolo

Les années sont passées Rambo se fait vieillot
Resté à Yopougon il a oublié Garango.

NB : laissez-moi un p’tit commentaire si vous ne comprenez pas un mot! Je répondrai aussitôt!

10 réflexions au sujet de « RAMBO DE GARANGO… »

  1. Famchocolat, à la lecture de ton texte j’étais kabako!
    Car j’ai reconnu là un vrai travail de pro
    j’espère que tu continueras à nous enjailler avec d’autres textes tous aussi beaux
    Nous, que les nabobiés prennent pour de zozos…. lol.
    Bravo!!!!

  2. Je n´ai pas autant de chapeaux que j´aurais aimé ôter! C´est drôle, c´est vivant, c´est beau, c´est saisissant, c´est à la fois simple et exigeant. Le genre de texte poétique qui réconcilie avec grande masse. Bravo Mel!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *