On ne refera pas le monde…

Grand-Bassam 13 mars 2016.
L’éléphant a été touché.
Ma douleur est terrible.
Depuis, je passe des nuits blanches, tachées du sang de ceux qui sont partis, à m’interroger sans trouver de réponses.
Les innocents payeront toujours le plus lourd tribut aux jeux des intérêts politiquement incorrects.
C’est comme ça.
On ne refera pas le monde…

Paix aux âmes des disparus et courage aux blessés encore dans un état critique.

Grand Bassam