Bonne Fin d’Année Assaisonnée!!!

Il était une fois une histoire étrangement semblable à celle de l’énigme de la poule et de l’oeuf…

C’est l’histoire des ivoiriens et des cubes d’assaisonnement….

Le rapport, me demanderiez-vous?? Je répondrais simplement qu’il se trouve dans le questionnement!

Philosophie culinaire? Non. Nécessité de faire mijoter nos cerveaux à feu doux…

Voilà. Quel ivoirien n’a jamais entendu dire que les cubes d’assaisonnement étaient néfastes pour la santé?
Qui n’a jamais, au moins une fois, été abasourdi d’entendre « de source sûre » que les employés des différents fabricants de ces cubes ne les consommaient eux-mêmes pas??

Beaucoup d’ivoiriens sont unanimes sur le fait que trop de cubes Maggi (ou Jumbo etc…) peut occasionner des problèmes de tension artérielle ou des insuffisances rénales…

Je me suis souvent demandé: « Qui a été le premier à réduire un cube Maggi en poudre, pour le répandre sur son plat d’attiéké et réaliser que c’était doux???? »

La question peut faire sourire. Pourtant en y trouvant réponse, nous saurions qui a été le 1er coupable de cette mauvaise utilisation des cubes d’assaisonnement…

Chers ivoiriens, têtus et indisciplinés de naissance, Nestlé et les autres fabricants ne perdront jamais un procès si un jour vous vous retournez contre eux en invoquant les effets néfastes de leurs cubes sur votre santé!
Encore vous aurait-il fallut utiliser ces produits comme il était recommandé. Or il n’y a qu’à lire sur chaque cube pour savoir que ceux-ci sont à ajouter pendant la cuisson (« Add to cooking »)… Un peu comme un médicament effervescent qu’il serait déconseillé d’avaler d’une traite avec un verre d’eau!

CONCLUSION: comme chacun fait ce qu’il veut, que ceux qui aiment assaisonner leurs garbas et autres plats d’attiéké (semoule de manioc) avec les cubes d’assaisonnement continuent de le faire…mais en cas de gbangban (problème) inutile de faire du bruit dans le pays! Vous l’aurez bien cherché…

BONNE FIN D’ANNÉE À TOUS!

image