Nous sommes tous coupables!

Lorsqu’en Côte d’Ivoire, j’entends parler de graves accidents de la route, d’incendies causés par des courts-circuits, d’immeubles qui s’effondrent ou d’autres drames, je ne peux m’empêcher de pousser un grand soupir en me disant: les gens vont pleurer, gueuler, accuser, discourir, réagir violemment les uns contre les autres, alors qu’en vérité nous sommes tous coupables!!! Et moi ça commence à sérieusement m’énerver!!!

Qui respecte quoi dans ce pays???

  • Le code de la route s’apparente à la loi du plus fort. N’est prioritaire que celui qui veut et peut passer. Les feux tricolores, quand ils marchent ne servent souvent à rien! Pourtant quand l’accident survient, tout le monde bêtement s’étonne.
  • Et ces branchements anarchiques de fils électriques!? On parle fièrement de compteurs gbassés, de CIE (Compagnie Ivoirienne d’Electricité) qu’il faut gruger parce que les factures qu’elle délivre sont trop excessives… On est trop pauvre, la vie est chère, on veut économiser, on prend donc le risque de flamber à n’importe quel moment au lieu de privilégier notre sécurité.
  • Le prix du gaz augmente. On choisit donc de faire remplir illégalement les bouteilles vides dans des endroits douteux avec une substance dont on ignore la provenance… Mais quand ça fait boum et que tout pète, on maudit les sorciers du village qui nous guette depuis notre enfance.
  • On construit des habitations partout:
  1. Sur les caniveaux qui ne permettent plus d’évacuer convenablement les eaux usées, créant ainsi des fuites incommodantes dans bons nombres de quartiers.
  2. Sur des terrains non viabilisés, avec des matériaux non conformes…
  3. Avec des autorisations obtenues à partir de documents falsifiés ou avec la complicité d’agents véreux.
  • Matin, midi et soir, on insulte les chauffeurs de wôrôs wôrôs et de gbakas. On s’offusque de leur impolitesse, de leur excès de vitesse! Pourtant à la vie à la mort (surtout) on est ensemble dans un collé-serré digne d’un chewing-gum Tarzan dans les cheveux d’un enfant. L’état lamentable de ces véhicules ne semble même plus déranger. Nos vies en danger??? Noooon Dieu nous protège!!! Et notre bêtise, Dieu la protège t-elle autant?

Je pourrais citer beaucoup d’autres exemples, mais je préfère m’arrêter là… Au fond j’écris aussi mais ça n’ira nulle part, donc je m’octroie le droit d’abréger!

Il apparaît qu’autant nous sommes impuissants face à certaines situations (à cause du « système » gangréné depuis des lustres), autant nous ne sommes pas totalement innocents lorsque le pire arrive… Nos différentes administrations nationales ont leurs responsabilités à prendre, mais nous aussi avons l’obligation d’agir correctement pour éviter les continuels désastres.

A nos dirigeants: nous ne doutons pas de la beauté lexicale de vos discours, ni de la sincérité de vos mesures d’urgence, mais des dispositions et actions DURABLES pour le bien-être des populations nous feraient beaucoup plus de bien.

A nous autres communs des ivoiriens: et si on cessait de faire de l’imprudence et de la négligence notre mode de vie? Arrêtons de pisser sur les murs dans le désordre… Notre vie en dépend!

ABIDJAN CHAUFFARD

7h30 ce matin. Je suis sensée être au boulot, mais manque de pot pour moi et les personnes dans la longue file d’attente du waren qui attendons depuis plus de trois quarts d’heure: AUCUN TAXI A L’HORIZON!!!

7h35: La joie! Je fais partie des chanceux qui pourront enfin monter dans le taxi-compteur qui vient de se garer.
Tout commence mal qui finit bien…enfin presque…

7h45: Bouchon infernal sur l’autoroute du Nord. Le taximan décide d’emprunter la bretelle de sortie d’autoroute pour, pensons-nous, emprunter l’ancienne route parallèle.

7h49: STUPEUR! Nous constatons que notre conducteur est dangereusement entrain de s’élancer à vive allure à contresens de l’autoroute!

Au départ j’essaie calmement de lui faire comprendre que cette manœuvre risquée qu’il nous fait subir peut nous coûter très cher en mettant notre vie en péril…

L’inconscient de rétorquer: – Si vous n’êtes pas pressés, moi ici c’est mon travail, l’embouteillage va me mettre en retard!!

Aussitôt, les 2 passagères et moi, assises sur le siège arrière, excédées par sa désinvolture, lui faisons comprendre qu’il a mal agit, portant ainsi une probable atteinte a notre intégrité physique.

Ne cherchant même pas à s’excuser, et se prenant pour « celui qui a trouvé la solution idéale à notre problème d’embouteillage », notre cher sauveur se met à nous balancer qu’il sait ce qu’il fait, qu’il est père de famille et mari d’une femme (je la plains sa bonne dame)…qu’on ne le respecte pas parce qu’il ne travaille pas « dans bureau », que nous sommes vaincues de parler d’accident possible à tout moment, qu’il ne nous a ni agressées ni volées et…que si nous ne sommes pas contentes, nous pouvons descendre du véhicule à tout moment…sur l’autoroute!!!

J’étais tellement offusquée par sa stupidité notoire que, malgré ma volonté de ne pas entrer dans son vilain Jeu, je commençai a le traiter de tous les ptits noms d’oiseaux connus et inconnus saupoudrer d’un sanglant « PAUVRE CON »!!!
Ce qui est drôle au pays quand on traite quelqu’un de con, c’est qu’il pense le plus souvent a autre chose (jdcjdr)… Alors monsieur la victime de me jeter à la face que LUI est un homme, donc c’est moi même que j’insulte en le prenant pour un C.O.N… Aaah le CONNARD… Des spécimens pareils heureusement que je n’en croise pas tous les jours! Pffff
Après avoir bravé tant bien que mal le danger, après avoir évité les camions poids-lourds qui roulaient à grande vitesse nous sommes arrivés en « zone de conduite normale ».

Le chauffeur, à qui j’ai dit que j’allais bien noter sa plaque d’immatriculation, m’a repondu avec assurance que si je voulais même il allait me donner sa pièce d’identité et me conduire chez le propriétaire du taxi a adjamé… Et que si je me fatigue pour aller déposer une plainte contre lui « ça ne va pas aller quelque part » … Mouais il doit savoir sur quoi il compte…

Arrivée à destination, je descends sans un merci encore moins un au revoir… Le revoir pour quoi faire?? Signer mon arrêt de mort?? Non merci! Tssss

Ce que je retiens:
– Ici Rousseau ne sert strictement à RIEN… Il va falloir qu’on réfléchisse sur un code adapté à notre manière générale de penser…français de « distance de sécurité » ou « interdiction de rouler à contresens » est trop compliqué pour nous… J’imagine bien par exemple un CODE GOURO DE LA ROUTE ou NOUCHI… Soit…

– Personne n’a peur de la loi, le plus gueulard a généralement le dernier mot et les vieux, désignés sorciers des villages, sont toujours à l’origine des maux qui nous affligent, sinon comment comprendre qu’un être rempli de bon sens agissent ainsi volontairement?…

– Même s’il ne me servira effectivement pas à grand chose de déposer plainte contre ce chauffeur fou, parce que dans tous les cas les policiers auront mieux a faire qu’écouter mes complaintes, j’ai pris la précaution de retenir les numéros de téléphone et de plaque d’immatriculation de ce taxi que je tacherais d’éviter a tout jamais!!!
Et pour bien graver le tout dans ma mémoire, rien de telle qu’une ptite photo de l’imprudent!

5073EU01 = DANGER PUBLIC

Mis en ligne avec WordPress pour BlackBerry