FESTIVAL DE LA BIERE, une jeunesse mise en bière…

Jeudi 29 novembre 2012. 22 heures environ. Sur insistance d’un très bon ami web-évangéliste, qui se reconnaîtra, je me retrouve devant le Complexe Sportif de Yopougon, commune dite « DE LA JOIE ».
J’y suis pour participer, pour la première fois de ma vie, au fameux « Festival de la Bière » où, si j’ai bien compris, on peut consommer deux ou trois bières pour le prix d’une.

Je souligne d’ores et déjà que je déteste la bière! Mais, entre besoin de me changer les idées et curiosité, mon choix n’a pas tarder à se faire…

Un agoraphobe se serait évanoui devant l’immensité de la foule. Dis donc, les gens aiment autant la bière? P’tit tour d’horizon et le constat est clair: il y a beaucoup de jeunes gens, la plupart certainement chômeurs à temps plein…sinon comment expliquer l’affluence à cette heure avancée de la nuit, un jeudi???

Le millier de personnes agglutinées devant l’entrée, me laisse présager que ce ne sera pas pour cette fois, mon voyage au coeur du festival… Comment faire pour pénétrer le lieu?
Un vrai casse-tête, malgré nos ruses pour nous rapprocher des portails d’entrée et de sortie surveillés par des policiers et des gendarmes.

Il faut dire qu’ils étaient féroces nos hommes en uniformes…n’hésitant pas à nous démontrer leur super-puissance, à coups de fouet pour nous éloigner des barrières de sécurité.
Terrible pour moi de vivre ces instants, où je me suis sentie comme une bête sauvage que le berger tentait de mettre au pas!
Consternant de voir le monde détaler, créant un gros cafouillis, se replier, puis revenir à la charge pour se faire fouetter à nouveau!
Tout ça pour de la bière???

Las de toutes nos tentatives infructueuses, nous sommes allés nous consoler chez un vendeur de poulet piqué (poulet mis en broche et cuit au feu de bois)… De la volaille à la place du houblon…

Je ne regrette pas de n’avoir pas pu vivre de l’intérieur l’ambiance de cet événement en l’honneur de la bière.
Mais ma présence sur les lieux m’a amenée à me poser beaucoup de questions sur le sort des jeunes ivoiriens et leurs véritables aspirations.

S’il est évident que le problème du taux de chômage élevé dans notre pays n’a pas encore trouver sa véritable solution, que faut-il penser de cette jeunesse qui préfère l’enivrement à la prise en main personnelle de son avenir?
C’est bien de dire qu’il y a beaucoup de diplômés sans emploi. Mais, n’aurait-il pas été mieux si ces personnes recherchaient elles-mêmes comment améliorer sainement leur quotidien, sans attendre forcément que l’Etat se bouge… D’ailleurs l’état c’est nous!

Je ne mets pas tous ces jeunes dans le même panier, mais avouons que beaucoup de nos jeunes, filles et garçons confondus, préfèrent les loisirs au travail. Leur manque de volonté s’accroit au fil des années et la facilité prend le dessus…

C’est un fait: un festival de la bière, un concert de nos DJ castagnette rassembleront toujours plus de monde qu’une « banale » session de formation à l’entrepeneuriat…
Allons savoir pourquoi…

En attendant, le show continu au Complexe Sportif de Yopougon jusqu’au dimanche 02 decembre 2012… Entre insouciance et coups de fouet…

La bière, nouvel opium de notre jeunesse?