Plus on est de fous, plus on lit!

Peut-être parce que je n’aime pas suivre pour suivre, j’ai toujours détesté les jeux en chaînes quels qu’ils soient.
Fais-ci ou ça et passe le message à ton voisin. En général quand c’est moi le voisin il faut se dire que le message est arrivé à son terminus.Chaîne brisée et basta!

Mais pour une fois, je vais me prêter au jeu avec plaisir. La raison? : quand une Reine vous désigne, il ne faut jamais lui tenir tête. Me voici donc en train de suivre la règle du jeu d’Ayyaah qui pense que tout comme elle je mérite Le prix de l’addict lecture.

Allez go!!!

Quel auteur aimerais-tu faire revenir à la vie ?
Impossible de ne citer qu’un auteur. J’en ressusciterai donc quatre:
1. Romain Gary,pour chercher à comprendre comment on en arrive à laisser la vie derrière soi.
2. Rimbaud, pour qu’on tente en vers et contre tous de réveiller le dormeur du Val.
3. Ferdinand Oyono, pour rire jaune des vies de boy au temps des colonies et des médailles sans éclats des anciens combattus.
4. Ahmadou Kourouma, pour qu’on écrive ensemble le soleil de nos nouvelles dépendances.

Une couverture de livre que tu ne te lasseras jamais de regarder ?
Sans aucune hésitation: Cent ans de solitude de Gabriel Garcia Màrquez. Ed. Points
Il y a quelques jours je regardais un film français « Libre et assoupi. » En une fraction de seconde un bouquin que tenait Sébastien, le personnage principal, m’est passé sous les yeux. Mon cerveau a fait: « Le perroquet de cent ans de solitude!!!!!! ». Bien évidemment j’ai guetté les scènes suivantes jusqu’à ce que le livre passe en premier plan et là j’ai pas pu m’empêcher de crier « YES! Je savais! »
Elle est belle cette couverture…
Cent ans de solitude, Gabriel Garcia Màrquez

Quelle héroïne (préciser le livre) aimerais-tu incarner et pourquoi ?
Plutôt un héros: Sisyphe. Entre désespoir et joie, avec pierre qui roule et qui retombe. La vie est-elle si absurde au fond?…
Le mythe de Sisyphe, Albert Camus
De quel livre ne pourras-tu jamais te séparer, même pour un prêt ?

Assinie et le Royaume de Krindjabo, histoires et coutumes par Henry Mouezy des missions africaines de Lyon.
Mon grand-père maternel m’avais donné les éditions de 1942 (dans un état critique) et 1953. Un précieux héritage, comme tous les livres qu’il m’a confiés avant de partir…
Assinie et et le Royaume de Krindjabo, Henry Mouezy


Le genre de romans que tu ne liras jamais ?

Les romans à l’eau de rose trop sucrée, type Harlequin ou Adoras.Les relations sentimentales sont un peu trop compliquées dans la vraie vie pour que je gobe ces histoires. Mais je ne jette pas la pierre aux personnes qui en rafolent. A chacun ses gouts…

Voilà qui est fait!

Je passe le témoin aux blogueurs suivants :
Emile Bela, Chronique des temps nouveaux
Nelson Simo, Regards de Sikanel (Sommeil de Sikanel serait plus adapté vu la date de la dernière publication. Lol)
Alain Serge Agnessan (alias « Amour papier longueur »), Hasarts