Et si la fiction rejoignait la réalité?

15 AVRIL 2014. Quelque part au Nigéria, le monde s’effondre…
Ce jour là, plus de 200 lycéennes sont kidnappées par la secte islamiste Boko Haram. Stupeur et tremblements!!! Ce groupuscule d’extrémistes a décidé, au nom d’Allah, de libérer ces jeunes filles du joug occidental, en les éloignant de son éducation qui pervertit et de son mode de vie qui serait contraire aux « bons préceptes religieux ».
Et pour bien le faire comprendre, leur minable leader, a craché aux yeux de tous que ces filles seraient mariées de force ou vendues…Tout ça au nom de Dieu… Pauvre Dieu! Pauvres gamines qui n’ont pas eu le « good luck » ce jour-là…

Depuis, leurs familles pleurent, les politiques blablatent, les gens du monde entier tentent à leurs manières d’apporter un soutien, la communauté internationale (disons qu’on s’en remet beaucoup à la toute puissance américaine) essaie de jouer le rôle qu’on attend d’elle…
Pour l’instant, aucune solution n’a été trouvée. Chacun prie pour que les filles rentrent saines et sauves à la maison.
Merde quoi! What’s the hell??
BOKO HARAM BRING BACK OUR GIRLS! !!
BOKO HARAM RENDEZ-NOUS NOS FILLES!!

05 MAI 2014. Jack Bauer revient en force avec sa saison 9 en exclusivité sur Canal Plus, qui diffuse les deux premiers épisodes de la série en simultané avec la Fox américaine. Les fans de 24 Heures Chrono jubilent… Mais les abonnés africains déchantent très vite. Pour eux, il va falloir attendre encore 8 jours avant de recevoir « Live Another Day » en réchauffé…Rendez-vous le 13 mai!
On aura beau dire, malgré le fait que l’Afrique paie le prix le plus cher pour bénéficier de ces canaux venus d’ailleurs, elle n’est pas assez considérée pour faire partie des privilégiés pour qui on déroule rapidement les tapis rouges et à qui on sert champagne et petits fours de luxe au moindre caprice…
Faudrait-il que les clients de Canal Plus Afrique se révoltent face à ce traitement inégal??
Je n’en sais rien…je m’en fous même…je n’ai jamais regardé 24H Chrono…

Quel est donc le lien entre le drame qui se joue au Nigéria et Jack Bauer? vous me direz…

Il est pourtant clair: nous avons besoin en urgence du héros qui, depuis plusieurs années, sauve le monde de la barbarie terroriste.
Dans la saison 9, il paraît que le brave Jack a pour mission de sauver le Président américain d’un complot terroriste à Londres.
Eh bien moi j’ai une mission expresse pour lui (hyper fastoche en plus vu qu’il s’y connaît en la matière) :
VAINCRE BOKO HARAM ET AIDER CES JEUNES FILLES NIGERIANNES, EN GRAND DANGER, À RETROUVER LEURS FAMILLES ACTUELLEMENT DANS LA DETRESSE…

JACK BAUER PLEASE HELP US!

image

Et si la fiction rejoignait la réalité? …

IL FAUT SAUVER NOS ÉLÉPHANTEAUX DES MATHS!

En Côte d’ivoire, il y a deux moyens infaillibles pour obtenir de l’argent rapidement:

  1. Les loisirs (fêtes, concours de beauté, danse, musique, festivals de nourritures etc…
  2. La religion (et ces dangereuses offrandes!!)

En matière de loisir ou de religion, l’argent comme par miracle provient de partout, même quand on n’en a pas besoin (quoique…). Tous les ministères, entreprises en vue, hommes et femmes riches et même pauvres, sont alors prêts, les uns à mieux se faire voir aux yeux de la populace, les autres plutôt à ceux du Très-Haut! Il y a certains cultes où, malgré la pauvreté des fidèles, le pasteur peut s’en sortir avec des millions de FCFA comme quête! Le salut est-il payant??

Mais lorsqu’il s’agit d’investir dans des domaines, moins médiatisés, mais assez sérieux plus personne ne réagit! Le miracle n’a souvent pas lieu. Bien dommage…

Depuis plusieurs jours, j’entendais parler des « Éléphants mathématiciens » sans prêter grande attention. A ma décharge je n’ai jamais aimé les maths (à moins que ce ne soit le contraire). J’ignorais donc que leur cas était aussi grave!

Et voilà que je tombe sur l’article « SOS pour les Éléphants Mathématiciens » pour constater l’ampleur du problème.

En effet, 4 jeunes ivoiriens de moins de 20 ans et leurs 2 encadreurs doivent participer aux Olympiades panafricaines de Mathématiques qui se dérouleront du 22 juin au 02 juillet 2013 à abuja au Nigeria. Malheureusement pour eux, leur voyage est compromis du fait que l’argent fasse défaut!

Comment en sont-ils arrivés à cette situation inconfortable? Je n’en sais rien! Pas de détails, pas d’accusations…

Face au silence de « ceux qui peuvent donner, mais qui ne le feront pas », la webosphère se mobilise en ce moment à travers un appel au don:

Faites parler votre cœur en faisant une promesse ferme à cette adresse  https://docs.google.com/forms/d/1LbYUkBMP3yn4b5u794_DQJcO10-dvSwSUronqrNZD-0/viewform?pli=1

Comme on dit au djassa*: « même 5 Francs c’est l’argent! »

Pour toutes informations complémentaires, merci de contacter M. Camara Boubacar de L’Institut de Recherche et de Mathématiques Appliquées de Côte D’ivoire (IRMA) au 05 44 54 21.

BONNE CHANCE A NOS ÉLÉPHANTEAUX DES MATHS!

*Djassa: marché noir.

 

L’Artisanat à l’honneur à Abidjan

Depuis le 24 août 2012, l’Institut français, située dans la commune du Plateau, abrite en ses locaux, la 2ème édition des Journées Internationales de l’Artisanat d’Abidjan.

Je m’y suis donc hâtée afin de déguster de mes yeux, tous ces joyeux faits-main, toute cette culture débordante d’authenticité et de couleurs bien africaines.

Le premier pas dans ce village artisanal est un voyage gratuit dans diverses contrées du berceau de l’humanité.

Le Burkina Faso, bien représenté, m’a fait admirer des bijoux de toutes sortes à des prix imbattables: colliers magnifiques, bracelets, bagues, boucles d’oreilles en perles, cuir, bronze etc…
Les hommes et femmes intègres ont aussi voulu me montrer de quoi étaient capables leurs tisserands, avec une mosaïque d’étoffes de leur terroir. Ils n’ont pas oublié de présenter leur célèbre karité sous toutes les formes (beurre, savon, pommade), leurs mangues séchées (que j’adore, soit dit en passant) et partager avec les visiteurs les bienfaits de leur « soumbala » et de la « morenga » des plantes aux grandes vertus.

J’ai aussi été bluffée par la beauté et la qualité des statues en bronze. Là, par contre, je me suis contentée d’admirer, car le prix de la plupart des œuvres avoisine ou dépasse le million (euh…ils attendrons que mon compte en banque mérite ce type d’acquisition! Lol).

Je suis également tombée en admiration devant le stand du fabricant de jouets en bois et en calebasses (puzzle de l’Afrique, Tortue avec la tête qui bouge etc…)

– Le Togo m’a invité dans son univers des pagnes avec différents modèles de camisoles et robes en pagnes de toutes les couleurs.

L’Afrique étant, par excellence, la terre des mystères, je ne fus point surprise de rencontrer les grands féticheurs, soigneurs de tous maux, décanteurs de toutes situations, venus du Togo et du Bénin.
J’ai adoré leurs stands! Non pas que toutes leurs mixtures m’intéressent (trop méfiante pour me laisser tenter), mais parce que j’aime les écouter parler, en toute discrétion des produits non exposés qui peuvent faire des miracles dans nos vies.

C’est ainsi qu’au Bénin, je me suis retrouvée en plein cours de comment faire pour avoir un homme dans sa vie ou le maintenir:
1. prendre la poudre spéciale dans laquelle ajouter quelques poils pubiens et anaux finement ciselés.
2. cuisiner un bon repas à monsieur, mais ne surtout pas en manger, au risque de tout gâcher!! Ne pas associer la poudre à de la bouillie ou du lait (allons savoir pourquoi?)
3. si les enfants ou d’autres personnes en mangent, ce n’est pas grave! Ça ne fera que renforcer l’amour dans la famille (euuuh des poils??)

D’autres conseils avisés et astuces (dits « secrets de femmes ») ont été proposés, mais j’ai remercié gentiment le « féticheur qui voulait mon bien », en lui disant juste que je n’ai pas le courage de ces choses là. Il m’a répondu: « Madame faut avoir le courage! Si tu ne l’as pas tu n’as rien! ».
Hum j’ai compris mais non merci…

Au Togo, en plus de sa thèse sur la satisfaction de l’éternelle quête féminine (trouver l’homme de sa vie), le gentil guérisseur, de son œil coquin a vanté les effets de son produit phare: le « serre vagin »…Virginité assurée! Huum là encore j’ai beaucoup souri et m’en suis allée bredouille de tout « médicament africain », mais riche de mon imagination fertilisée.

– J’aurais remis mon trophée de « l’originalité » au Nigeria, avec ses paillassons faits de chutes de pagnes recyclés. Fallait vraiment y penser! Leurs bijoux en pagnes ne m’ont pas non plus laissée indifférente.
Les aficionados de movies à la sauce Nollywood n’ont pas été oubliés avec un large choix de CD.

– Cela m’aurait étonné si le Sénégal n’avait pas été présent. Avec une dame qui maîtrise vraiment son affaire, il est difficile d’échapper aux jolis boubous et encens (« Churaï »). Là encore on a droit à un « secret de femme », une poudre à mélanger cette fois dans du lait ou de la bouillie.

– Bien évidemment la Côte d’Ivoire est là avec ses pagnes tissés et les poteries des femmes de la région de Katiola.
Le Niger et la Mauritanie (les mauritaniennes son belles hein) eux aussi proposent des beaux produits de chez eux…

J’en suis ressortie, toute contente de mes achats, imprégnée des senteurs africaines et sure de revenir!

Ces journées s’achèvent le dimanche 02 setembre 2012. Pour tous ceux qui n’y sont pas encore allés, n’hésitez pas: FONCEZ CA VAUT LE COUP!!!!

[slideshow]

Quelques exposants:

Asta Bijoux (ou chez « Madame Petits Prix »), Burkina Faso
Email: zoeomeazeta2002@yahoo.fr

Ouedraogo Philippe (fabricant de jouets), Burkina Faso
Email: philippeouedre@yahoo.fr
Site: www.decobf-skyblog.com

Nana Wahab (Artiste Bronzier Modeleur Fondeur), Burkina Faso
Email: wahabonana@yahoo.fr

Alàrà Collections (ethnical Wears etc…), Nigeria
Email: alaracollectionsnigeria@yahoo.com