Côte d’Ivoire & Environnement: On est où là??

Hier 8 novembre 2013, j’ai vu un reportage au journal télévisé de 23h de la RTI 1, qui m’a laissée dubitative sur notre conception de l’environnement…

Dans le cadre d’une campagne intitulée « chasse aux produits alimentaires prohibés », menée dans la commune de Cocody, les reporters de la RTI 1 ont suivi une équipe chargée du respect de l’environnement.

C’est très fièrement que le responsable « environnemental » a expliqué que ses équipes sillonnent maquis, bars etc… chaque mois pour saisir les boissons et autres produits périmés destinés à la vente malgré leur DLC (date limite de consommation).

Très bien me suis-je dit… Mais j’ai vite déchanté!

Sous les caméras de notre très professionnelle chaine de télé nationale, il a été procédé à la destruction; par le feu et en plein air, de ces produits de consommation périmés. J’ai vu des bouteilles en plastique de 50 cl remplies de soda, sur lesquelles nos heureux « environnementeuRs » déposaient des morceaux de cartons pour faciliter le flambage final! A moins d’être bigleuse, à aucun moment je n’ai vu de personnes portant des masques de protection… En même temps, cela paraît tout à fait normal, lorsque visiblement, les mesures minimales liées au respect de l’environnement, ne sont même pas respectées!!!!

L’ENVIRONNEMENT, ces « environnementeuRs » savent-ils ce que c’est??

Le voisinnage contraint de respirer ces odeurs toxiques dégagées par des produits enflammés comme un simple barbecue??

Cette pauvre terre qui aura du mal à se renouveler après toute la merde qu’elle a ingurgité???

Comment se fait-il que ces fiers « environnementeuRs », n’ont pas eu à l’idée que brûler ces produits dans pareilles conditions, ne fait que contribuer à la pollution de notre « fameux » environnement????

Ne possèdent-ils pas d’incinérateurs destinés à cet acte délicat???

N’existe t-il pas de LOI interdisant la destruction de ces produits dans ces conditions?? J’ai pourtant appris que SI, et ce, depuis le scandale des déchets toxiques! Mais comme les ivoiriens ne respectent rien, pas étonnant qu’on fasse n’importe quoi sans que ça n’aille quelque part! L’insalubrité générale en est un bon exemple!

Et pourquoi donc, ces « environnementeuRs » ne se sont pas dit qu’il suffisait de vider les récipients de leurs contenus et utiliser ces emballages pour du recyclage?????

Le tri sélectif, savent-ils ce que ça veut dire??? Le papier à part, le plastique autre part, l’aluminium d’un autre côté, le verre ailleurs etc…???

Franchement les gens font exprès ou y a t-il simplement, dans notre pays, trop de personnes qui ont fait de la connerie un art majeur??

Et ces journalistes tous fiers de diffuser leur reportage, sans même se douter qu’ils ont cautionné une atteinte à l’environnement…

Côte d’Ivoire & Environnement: On est où là??

Ci-après le flash info de 10h ce jour. A partir de la 2″50 une partie du reportage (choquant!)… Notre chaîne nationale étant réputée pour ses rediffusions, à mon avis, vous n’aurez aucun mal à le voir (ou revoir), en intégralité, dans les JT de ce weekend… (A moins que ça ne finisse par faire tilt dans leur esprit…)

Et puis merde! Qu’on détruise tout dans notre inconscience et qu’on crève!

 

DEJEUNER INSOLITE

Ce midi, j’ai eu l’honneur de déjeuner, avec une personnalité de la scène politique ivoirienne: le PAN Soro Guillaume lui même!!!
Waoouh, il avait complètement emballé mon blissi tebil (Banane Braisée) du jour! Lool!

J’ai souri devant ce face à face insolite avec le PAN en me disant qu’il n’y a que les vendeuses de rues, vraies pros du recyclage, pour créer ce type de rencontres!

J’ai pris le temps de lire et de faire une ptite photo de cet article de FratMat du 14 avril 2009 où l’ancien Premier Ministre parlait de l’organisation des futures élections présidentielles…

Nous sommes en 2012, les élections ont fini par avoir lieu…

LIBRAIRIE OUI…MAIS AUSSI « PAR-TERRE »

Si on me demandait de qu’elle objet j’aurais pu être amoureuse, sans hésitation je répondrais: LE LIVRE!!!

La valeur que cet objet a pour moi est comparable à celle que n’importe qu’elle fashion-girl aurait pour sa garde-robe.
J’aime le livre dans tous ses aspects et de mes 5 sens je ne me lasse jamais de le savourer, raison pour laquelle je fouine souvent dans les quelques librairies que nous avons dans la ville d’Abidjan… Ma préférée, et de très loin, étant MEDIASTORE, la plus grande, la plus fournie, la plus « avec des employés pros à l’écoute du client » (ça compte).
Ce que je déplore chez les autres libraires c’est parfois l’état lamentable des livres en rayons, qui s’ennuient de solitude et finissent par jaunir de pas être emportés par quelques clients ou d’être mal conservés…
Il faut dire que la lecture n’est pas le sport national…Mais quand même je trouve que ce n’est pas une raison!

Il faut dire que je choisis toujours mes livres avec précaution. Jamais celui qui est en exposition, toujours celui qui est tout en bas, qui n’a pris aucune poussière et surtout qui ne souffre d’aucun pli!! Maniaque mais pas trop! 🙂
Je déteste les livres mal entretenus…leurs propriétaires surtout d’ailleurs! Lol! Le contenu est certainement le plus important mais l’aspect extérieur du livre ne doit pas être négligé!!
J’ai toujours du mal à prêter un de mes joujoux de peur qu’il ne me revienne en piteux état…ou même qu’il ne prenne plus le chemin du retour (expériences douloureuses déjà vécues!!!).

Paradoxalement, j’adore chiner…. Or qui dit objets d’occasion, dit souvent état laissant à désirer.

Et voilà que j’en viens aux nombreuses « librairies par-terre » qu’on peut trouver à chaque coin de rues, des étals précaires, mais des « Gibert Joseph » à la sauce africaine, le principe étant le même: on y trouve de tout en neuf ou d’occasion, on peut tout acheter ou tout simplement faire du troc.
A mon humble avis, ces librairies informelles font beaucoup plus pour la culture et le recyclage que les géants incompétents qui se prennent pour les cavernes du savoir!

Quand je tombe sur une librairie par-terre, je ne peux m’empêcher de fouiner jusqu’à trouver mon bonheur… Et cela même quand je mon escarcelle me fait des signes alarmants de défaillances certaines!!!

Contrairement à mes tournées dans les librairies standards, certains de mes critères de sélection changent: au « par-terre » la poussière ne me gêne pas, le papier jauni ne me répugne pas de prime abord…
Avec la patience d’un orfèvre, j’explore les piles de livres et mon œil expert ne me trompe jamais sur la perle à révéler, et cela, même quand l’étal ne tient son éclairage que d’un lampadaire à la lueur faible…
Même en plein « par-terre » je réussis toujours à dénicher du quasi neuf à petit prix, des publications qui a mes yeux devraient être des collectors (exemple: Terre Ivoirienne, Amadou Koné Publication de 1979 réédité en 1983…Une vraie pépite pour moi!).

Aaaah les prix à la librairie par-terre!!!! Ils défient toute concurrence et ça j’adore!!!
Comment ne pas être ravie d’acheter plus de 5 livres au prix qu’aurait couté 1 seul dans une librairie conventionnelle et parfois dans un état similaire. LA JOIE!!
Un point non négligeable: ces librairies sont une véritable aubaine, pour les personnes à revenus plus que modestes, leur permettant de réconcilier leur porte-monnaie avec leur l’amour de la lecture…

ALORS VIVE LA LIBRAIRIE PAR-TERRE POUR QUE REVIVENT CERTAINS TRÉSORS DE LA LITTÉRATURE!

Famchocolat a parfois l’oeil coquin…

(Âmes trop prudes s’abstenir d’aller plus bas)

Alors voilà!
En temps normal je suis très  » produits naturels » dans mes options de beauté…
En gros, les chichis de filles me fatiguent et pour mes aisselles, une bonne pierre d’alun me suffit largement!

Mon stock de pierre d’alun étant épuisé, je décide de me rabattre ponctuellement sur un déodorant industriel.
Au supermarché, je choisis au hasard un déo-bille REXONA.

Au bout de plusieurs jours d’utilisation, une idée pas très catholique (oups c’est le Carême) fait tilt dans ma tête!!!

J’observe bien le roll-on et là je commence à soupçonner les designers de chez REXONA d’avoir prévu un usage coquin à leurs déos-billes… Sinon comment comprendre la forme de l’objet qui, étrangement, fait penser à un VIBROMASSEUR!!!
Jamais une telle évidence ne m’avait sautée aux yeux devant un déo-bille!!!!
[slideshow]

Au lieu de me choquer, l’idée me fait sourire très large:
« TOUJOURS PRÉFÉRER LE RECYCLAGE AU GASPILLAGE… »

Personnellement je ne m’en tiens qu’à l’usage d’origine… Mais à chaque tour d’aisselle, je regarde désormais mon REXONA avec un léger doute…

OH MY GODE!!! LOoOoOoL