STATISTIQUES… »ATTRAPE-MENTEURS »

Une mauvaise habitude que beaucoup de gens ont sur les deux principaux réseaux sociaux bleus, c’est de cliquer sur « J’aime » OU « Retweeter » un lien qu’ils n’auront même pas consulté et qu’il est certain qu’ils n’auront pas le temps de le faire plus tard…

Quelles peuvent en être les raisons??

On « J’aime » pour faire plaisir aux autres… Juste EUX hein, parce qu’au fond NOUS ça nous est égal si « Hier soir la chienne de X a passé la soirée chez le véto » ou si « Z hésite entre un pantalon noir ou une jupe verte pour l’anniv de B »…
Aussi paradoxal que cela puisse paraitre, la raison principale de ces « J’aime » et « Retweet » intempestifs c’est qu’on n’a rien à cirer de la publication de R, T, U, V et W!!!!
On fait tous « genre », on craint de déplaire, on suit le mouvement…
On écrit « LOL » quand on pense « Grrrr »…
On fait Yako (Take it easy) quand on se dit que B l’a bien mérité…
On se sert du CLIC pour se blanchir, s’innocenter…

Tenir un blog a l’avantage de faire savoir l’intérêt que les uns ou les autres portent réellement à ce qu’on publie…
Aaah les chères STATS, de vrais attrape-menteurs! Loool!
Ce que je préfère dans les statistiques c’est qu’elles montrent clairement d’où proviennent les visiteurs du blog…Et souvent on est assez surpris…

Comment peut-on « J’aimer » Ou « Retweeter » un lien qu’on n’a même pas ouvert??? Enfin…

J’avoue que parfois, certaines publications « d’amis » me font c****, mais dans ces cas je préfère m’abstenir de toute réaction….
Je ne « J’aime » aucun lien que je n’ai parcouru (juste parce qu’il y a des fois où le titre n’a rien à voir avec le contenu de l’article…)

Bref, tout ça pour dire que perso je préfère l’abstention!
Nul n’est obligé de réagir quand il est indifférent à une publication ou lorsqu’il a un avis mitigé….
Dans tous les cas qu’est-ce qu’on risque à « ne pas j’aimer »???
Nous sommes tous bien cachés derrière nos écrans d’ordinateurs…et en principe, tous autant que nous sommes, n’avons de compte à rendre à personne…ou presque! Ou bien?

A bon liseur… 😉